Samedi 29 avril 2017

Y a plus qu'à… (Luc 24,50-53)


Lire le texte

La boucle est bouclée. Nous sommes à Béthanie, endroit où la Passion a commencé. La communauté se trouve dans le temple où Jésus resta à 12 ans. Jésus bénit les disciples, comme les patriarches bénissent leurs successeurs, et un peuple se forme, qui, après Paul, prendra le nom d'Eglise. Avec ces allusions, Luc nous rappelle la continuité du projet de présence divine auprès de l'humanité dès les origines. Ainsi racontée, l'Ascension souligne à la fois la présence (promesse du v. 49 et bénédiction du v. 50) et l'absence et répond à l'inquiétude des disciples – et des premiers chrétiens – provoquée par la non-visibilité de Jésus. Du coup, l'ambiance change: loin de la frayeur (v. 37) et d'une difficulté à croire malgré leur joie (v. 41), les disciples fréquentent assidûment le temple pour louer Dieu en un «aller-retour de bénédiction» qui rend compte de leur lien avec Jésus… aux siècles des siècles. Que provoque en moi cette Parole? Elle vient m'attester que je suis aussi l'objet – et le sujet – de cette bénédiction, à recevoir et à partager avec celles et ceux qui m'entourent. Dans le monde d'aujourd'hui, quand des frères et des sœurs souffrent pour leur foi pas très loin de chez nous, d'en être conscient soutient ma confiance en Dieu et encourage ma mise en route: y a plus qu'à...

Albert-Luc de Haller

Prière:  

Référence biblique : Luc 24, 50 - 53

Commentaire du 30.04.2017
Commentaire du 28.04.2017