Vendredi 24 mars 2017

Question de choix (1 Samuel 8,1-9 )


Lire le texte

Le parallèle est étonnant: Samuel, un homme choisi par Dieu et fidèle au Seigneur, devenu vieux, confie les rênes du peuple à ses fils; ceux-ci se détournent du droit chemin et abusent de leur pouvoir… comme un certain Eli, celui-là même à qui Samuel avait dû prophétiser le malheur. Mais ici, le dénouement sera tout autre. Leur faute est-elle moins grave? Samuel s’est-il plus désolidarisé de ses fils que ne le fit Eli? Ou peut-être que le Seigneur a décidé de changer de tactique… «Donne-nous un roi pour nous juger, comme toutes les nations», demandent les anciens. Samuel désapprouve; il se sent remis en cause. Le Seigneur le détrompe sur ce point: c’est l’autorité même de Dieu qu’ils rejettent, en écartant son porte-parole. Il n’y aura pas d’oracle de jugement cette fois-ci, Dieu laisse faire… tout en demandant à Samuel de les avertir de ce qui les attend! Si cela tourne mal, ils ne pourront s’en prendre qu’à eux-mêmes! Parfois, nous nous demandons pourquoi Dieu n’intervient pas plus souvent dans nos vies. Peut-être est-ce simplement pour que nous fassions nos expériences, comme des parents le font pour leurs enfants pour qu’ils apprennent par eux-mêmes. J’aime cette liberté donnée… mais est-ce que je mesure toujours la conséquence de mes choix? Et est-ce que je suis toujours consciente que Dieu n’est pas forcément responsable des chemins que je prends?

Séverine Schlüter

Prière: Merci, Seigneur, pour cette liberté que tu me donnes, d’explorer, d’expérimenter… et de me tromper! Si je chute, aide-moi à me relever et à apprendre de mes erreurs.  

Référence biblique : 1 Samuel 8, 1 - 9

Commentaire du 25.03.2017
Commentaire du 23.03.2017