Samedi 20 octobre 2018

Chaud-froid servi tiède (Apocalypse 3,14-22)


Lire le texte

Le plus grand danger ne vient pas de l’extérieur, des puissances et des persécutions. Le plus grand danger se développe à l’intérieur, par réaction – à l’intérieur de la communauté, de l’Eglise, voire à l’intérieur du croyant. Le plus grand danger ? Se conformer au monde présent, s’y adapter, atténuer sa foi suffisamment pour qu’elle ne détonne plus, qu’elle ne fasse pas tache. Garder sa foi interne bien à l’abri, sans l’exposer, et jouer à l’externe le jeu de la majorité. Ce jeu entre intérieur et extérieur se présente comme la solution : ne vous souciez pas des apparences ! Si à l’extérieur, vous vous conformez au culte des idoles, ce n’est pas grave – et accessoirement, c’est plus confortable. L’extérieur est périssable, l’intérieur est éternel. Si en votre for intérieur vous croyez en Jésus, tout va bien ! C’est tout ce qui compte. Non ! Ce chaud-froid ne tient pas ! L’extérieur et l’intérieur ne sont pas étanches ! Le résultat est tiède. Raté. Vous vous croyez riches, beaux et clairvoyants avec votre vie intérieure ? Illusion. Mais la parole décapante est aussi porte ouverte, un appel au changement. Le Seigneur est celui qui ouvre et personne ne peut fermer. Aujourd’hui, c’est lui qui frappe à la porte et oui, il est possible de lui ouvrir et de l’accueillir. La vie nouvelle qu’il amène bouleverse et unifie l’intérieur et l’extérieur.

Hélène Küng

Prière: Dieu notre Père, ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du mal.  

Référence biblique : Apocalypse 3, 14 - 22

Commentaire du 21.10.2018
Commentaire du 19.10.2018